• Contact
  • Marta Riegovila
  • We4Planet
  • 06 80 15 10 50
Lundi 13 mars 2017 tagENERGIE / CLIMAT, tagDECHETS / EAU, tagESPACE RSE, tagINNOVATION FINANCEMENTS

[ ONG WE4PLANET ] Isabelle Susini, Directrice de 1% for the Planet France

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

A l'occasion du lancement des nouveaux sites internet France et International, Isabelle Susini nous exprime les missions et ambitions du seul réseau international d'entrepreneurs philanthropes dans l'environnement (plus de 1200 entreprises et 3000 associations dont 87 entreprises et 500 associations en France)  

ISABELLE SUSINI
 Directrice 1% for the Planet France ©

We4Planet : Après un parcours engagé en tant que Responsable Communication et Environnement auprès de Yves Rocher et Patagonia, vous avez pris la tête du Réseau 1% for the Planet en France en juillet 2015. Que pouvez vous nous dire de l'organisme que vous représentez, quelles sont vos missions, vos ambitions ? 

Isabelle Susini : 1% for the Planet a été lancé en 2002 aux Etats-Unis par Yvon Chouinard, fondateur et propriétaire de Patagonia, et Craig Mathews, ex-propriétaire de Blue Ribbon Flies.  La mission du 1% est d’augmenter la philanthropie environnementale c'est-à-dire les sommes allouées aux projets de protection de l’environnement menés par les associations car c’est hélas le « parent pauvre » de la philanthropie ne représentant que 3% des sommes concernées par le mécénat.

 

Les fondateurs ont choisi le chiffre 1, facile à retenir : « 1% du chiffre d’affaires » et ont ce pragmatisme américain de s’être dit qu’en créant un label, reconnaissable, cela permettrait aux membres de se distinguer de leurs concurrents. C’est aujourd’hui le seul label certifiant un niveau de philanthropie environnemental, à ce niveau, et à l’international.

 

Notre ambition est aussi d’augmenter l'impact de terrain des actions menées par les associations de protection de l'environnement en facilitant leur recherche de fonds. A ce titre, nous mettons en connexion les entreprises membres avec les 400 associations françaises du réseau. Notre événement annuel (Rencontres Associations Philanthropes) où des associations du réseau viennent pitcher devant des mécènes va dans ce sens : plus nous faciliterons la recherche de fonds des associations, plus nous leur permettons de consacrer du temps à la cause qu’elles défendent.

 

En termes de structure, le 1% est une association à but non lucratif américaine basée à Burlington (Vermont, Etats-Unis). En 2014, nous avons ouvert une structure en France (fonds de dotation 1% for the Planet France, basé en Haute-Savoie), la première en dehors du territoire nord-américain.

 

 

We4Planet : Quelle est votre vision sur l'évolution du climat et du développement durable au sens large ? Pensez-vous que les mentalités évoluent suffisamment vite ? Quelle serait à votre sens l'objectif prioritaire de votre secteur ? 

 

Isabelle Susini : J’ai une vision plutôt pessimiste sur l’évolution du climat, de la biodiversité, de la qualité de l’air et surtout sur le manque d’engagement politique : la plupart des décideurs sont sur un agenda à très court terme – les échéances électorales, alors que les décisions à prendre sont sur un agenda à 50 voire 100 ans.  Mais après ce constat pessimiste, que fait-on ? On baisse les bras et on plonge encore plus ? Non ! La seule solution est de s’engager et de travailler avec les acteurs de terrain pour convaincre le plus grand nombre d’entreprises, d’individus, de communautés, de l’importance capitale de cet enjeu.

 

Comme le répète souvent le fondateur du 1% for the Planet, Yvon Chouinard : pour éviter la crise environnementale qui se profile, il faudra une révolution et les révolutions ne partent jamais d’en haut !


 

We4Planet : Quelles actions faudrait-il mettre en place pour que votre secteur, celui de la philantrophie environnementale avance plus vite ?

 

Isabelle Susini :Notre ligne de mire est constamment de contribuer à résoudre les problèmes environnementaux, via un outil relativement simple qu’est la philanthropie. Nos actions à venir en 2017 et suivantes ont pour objectif de créer du lien entre nos parties prenantes : entreprises membres, associations récipiendaires et partenaires média. Entre ces parties prenantes, par exemple en mettant en lien direct les porteurs de projets et les entreprises mécènes. Et dans chaque catégorie de partie prenantes, par exemple entre entreprises membres – qu’elles bénéficient de la dynamique de réseau et se côtoient, échangent leurs bonnes pratiques voire fassent des affaires ensemble. Ou entre associations, qu’elles puissent échanger également, pour mieux coordonner leurs efforts. 

 

Au final, l’enjeu étant d’augmenter l’impact positif sur l’environnement de toutes les actions menées par les parties prenantes, il nous faut trouver des moyens d’intelligence collective, de partenariats avec un but commun, car la tâche est immense !

 

Avec notre structure du 1%, nous voulons travailler en bonne intelligence non seulement avec les acteurs de notre réseau mais aussi avec les réseaux partenaires (B Corp, Entrepreneurs d’avenir…). Nous organisons tous les ans une soirée du 1% à laquelle nous convions nos membres mais aussi les « amis du 1% » que sont d’autres entreprises philanthropes et engagées, pas forcément à la hauteur d’1% du CA mais avec un socle de convictions communes. 

 

Lors de ces rencontres, nous sentons qu’il se créée un véritable esprit communautaire. Les entreprises membres 1% sont heureuses de se retrouver – de voir qu’elles ne sont pas seules -, de rencontrer les acteurs associatifs en direct, et de voir qu’un véritable mouvement positif est en marche, dont elles sont en partie responsables.

 

 

We4Planet : A titre personnel, pouvez-vous nous citer une action ou eco-action que vous mettez en place au sein de votre organisation? Et vous même ? Quelle serait votre conseil pour les personnes désirant devenir des consomma'acteurs ou ambassadeurs ? 

 

Isabelle Susini Vivre en accord avec ses convictions ! En ce qui me concerne, le plus possible dehors, dans un environnement paisible, en se nourrissant de produits bio cultivés localement, voire dans son propre jardin. Questionner et participer aux décisions locales pour contribuer à faire changer le monde : si quelque chose ne fonctionne pas, chercher à savoir pourquoi et proposer des solutions. Comme l’exprime si bien Nicolas Hulot – notre invité d’honneur à notre soirée du 11 octobre 2016 – dans son interview du 18 septembre dans Le Monde : « rien n’est pire que de renoncer ». Ne jamais renoncer, agir, est, à mon sens, une hygiène motrice.

 

We4Planet : Que pensez-vous de l'initiative We4Planet ? En quoi cet outil / écosystème pourrait être utile à 1% FTP , ses membres, ses associations membres ? Comment souhaiteriez-vous voir progresser cette initiative ? Quels seraient les risques à éviter ?  

 

Isabelle Susini Je crois que toute mise en relation directe, efficace, entre les acteurs, permet d’avoir un plus grand impact. Les outils numériques, utilisés dans une optique de partage, peuvent être de véritables bras de levier, très utiles aux associations à but non lucratifs comme nous ou celles que nous hébergeons et à toutes nos parties prenantes, entreprises et partenaires média. Restant à éviter d’avoir des partis pris trop dictés par des contraintes économiques et d’essayer de se rapprocher le plus possible d’un outil open source dont la fiabilité, la transparence et l’honnêteté ne pourront pas être remises en question.

 

We4Planet : Merci beaucoup pour votre témoignage et regard sur notre projet, nous essayerons de bien prendre en compte votre avis !

 

 


 


 

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Yvon Chouinard, fondateur et propriétaire de Patagonia, et Craig Mathews, ex-propriétaire de Blue Ribbon Flies © Patagonia
Vidéos
  • Video 1 de 1
Sur le même sujet
  • Mardi 30 janvier 2018
    L'organisation philanthropique 1% for the Planet connaît en France un succès grandissant #ProjetsFormidables #We4Planet [Lire le communiqué]
  • Lundi 15 janvier 2018
    #WE4PLANET_CHALLENGE_2018 | Défi Janvier : Penser à votre #Santé - Les solutions à découvrir et partager [Lire le communiqué]
  • Mardi 26 décembre 2017
    Osez le #WE4PLANET_CHALLENGE_2018 : 12 défis pour agir vite contre le dérèglement climatique ! [Lire le communiqué]
  • Mardi 19 décembre 2017
    Et si vous tentiez un réveillon "vegan" ? Zoom sur notre sélection de blogs de recettes #vegan #végétalien [Lire le communiqué]
  • Vendredi 15 décembre 2017
    Découvrez la FORET VIRTUELLE WE4PLANET : Grâce à nos contributeurs et à Planète Urgence, elle existe réellement ! [Lire le communiqué]
Voir tous les communiqués